Abécédaire

Allunissage : Ne pas confondre avec hallucination : des cosmonautes états-uniens sont bien allés sur la lune. Mais des vers de terre Soviétiques les y avaient précédés. Sans blague. (Continent-science – France culture – 13/01/05)
Amérique : Continent comprenant 25 pays dont un qui se croit seul et se fait appeler l’Amérique. Particularité : Ses habitants comme ce pays n’ont pas de nom, ou alors Étasuniens, un peu ridicule. Encore pire en Espagnol : Estadosunidenses, plus simplement Yankies.
Amour : Lointain fleuve d’Asie.
Badigoinces : Tout simplement les lèvres. Comme esperluette, à ranger dans la collection des mots rares, donc précieux.
Bêtise : La bêtise humaine, comme l’univers, sont infinis. Mais en ce qui concerne l’univers, ce n’est pas certain. (A. Einstein)
Boustrophédon : Mot inutile de nos jours, mais tellement beau, on en a plein la bouche ! Les Grecs on commencé par écrire de droite à gauche comme tout le monde à l’époque, puis ils ont imaginé que ce serait plus pratique de gauche à droite, puis ont essayé de changer de sens à chaque ligne, ce qui évite de déplacer la main pour rien. Logique.
Chirurgicale (frappe) : Se dit d’un bombardement qui nécessite beaucoup de chirurgiens. Après tout, rire peut être féroce.
Cornouiller : Il y a des gens qui, sans soucis de lucre, ont créé des sites sur le cornouiller. C’est dire son importance. Cherchez sur Google.com, vous verrez. Les compagnons d’Ulysse furent changés en cochons après avoir bu une potion préparée par Circée à base de sève de cornouiller. C’est tout dire. Il y a aussi la confiture de cornouille, délicieuse.
Crédule : Ne pas confondre avec croyant.
Croyant : Ne pas confondre avec crédule. (car la foi est bien plus belle que dieu)
Déjections canines : crottes de chien. (novlangue)
Dieu : Conseiller personnel du président des États Unis.
Donner : = Prendre. En réalité on donne -un peu- d’argent en échange du travail qu’on prend au brave type à qui on a fait croire qu’on lui donnait du travail.
Démocratie : Autrefois les choses étaient simples: la monarchie, pouvoir d’un seul, a été abolie, au profit de la démocratie, pouvoir du peuple, donc de tous. Mais ça n’existe pas. Alors on parle de vraie démocratie, avec multipartisme et économie de marché, comme en France ou aux états unis, et au passage, le mot change de statut : il désignait une idée abstraite, il est devenu un objet précis: les démocraties sont des pays, ceux avec qui on peut faire du bizness.
Démocratie libérale : Sans doute l’ambassadeur de Tchéquie, en utilisant ce concept audacieux à la radio voulait-il opposer la liberté au totalitarisme. Mais ce faisant il oppose le libéralisme, c.à.d. le capitalisme, au socialisme. Et il dit clairement que le triomphe de la démocratie, lors de l’effondrement du communisme était bien la victoire du capitalisme. Il faut souligner cette honnêteté exceptionnelle : On dit – à qui veut bien l’entendre – démocratie et on sous entend libérale. DONC, les pays qui se situent hors de la sphère libérale = capitaliste ne sont pas démocratiques. CQFD.
Déshérités : Toujours au pluriel. Un riche déshérité reste quand même un peu riche : pour être déshérité, il faut qu’il y ait un héritage. Or on dit les déshérités pour désigner les vrais pauvres. Complexité du français. (voir modeste) Clochard : mot disparu, comme mendiant, comme “pauvre“. On dit sans abri, S.D.F. Et on ne mendie plus, on fait la manche, c’est sympa.
Dragonne : Non, ce n’est pas la femelle du dragon, c’est une vulgaire courroie pour tenir un appareil photo. Déception.
Esperluette : Caractère d’imprimerie “&“, qui veut dire “et“. Ce joli mot mériterait bien davantage, il pourrait désigner un gentil oiseau au chant plein d’espoir, ce serait alors beaucoup plus facile de l’utiliser dans une chanson.
Europe : Fille d’Agénor, elle fut enlevée par Zeus qui prit pour l’occasion l’apparence d’un taureau. Elle est la mère de Minos. Elle ne sait pas trop qui elle est. Sa carte physique englobe la Turquie et la Russie, jusqu’à l’Oural, mais au gré des aléas de l’histoire, elle rétrécit ou grandit. Elle a en son centre la Suisse qui n’en fait pas partie, et à ses confins la Turquie qui voudrait bien, mais il parait qu’il faut être Chrétien pour être Européen.
Euthanasier : (novlangue) En plein débat sur l’euthanasie, on peut mourir de rire en lisant qu’un chien enragé qui avait dévoré une fillette a été euthanasié ! Alors qu’il a été simplement abattu, comme un chien.
Faim : La faim justifie les moyens.
Femme : 1) : en général, être humain de sexe féminin. 2) : en privé : femme de l’homme. Ex: Ma femme, ma pipe, etc… Noter que l’inverse est plus rare : homme de la femme, (mon homme, ma pipe …) 3) : personne au service d’une autre. Ex : femme de ménage.
Gérer : Exemple type d’un mot qui déborde. Il y avait le gérant d’une épicerie, les gestionnaires d’un budget, d’une entreprise, maintenant, on gère le stress, l’amour, sa relation avec son fils, on gère sa propre image (!!), un pays, le monde bientôt, voici venu le temps des comptables.
Gestionnaire : Gérant qui a appris la gestion.
Gouvernance : Mot nouveau, vient de sortir. La démocratie n’étant jamais vraiment advenue, il convient de cesser de faire comme si elle fonctionnait et de se poser la question : comment gouverner un peuple tout en lui faisant croire qu’il est souverain ? Grâce à la dictature des experts sur le peuple incompétent.
Grande musique : elle est réservée à un public restreint. (contraire : musique légère)
Grand public : il écoute la musique légère ou populaire : le peuple est donc léger. Ne serait-il pas plus logique qu’il écoute la Grande musique ? Aux heures de grande écoute ?
Guerre : Voir paix.
Guerre propre : En 14/18, 90% des morts étaient militaires. En 39/45, 50% seulement. Dans les guerres récentes, 10%. On rêve de 0 morts Étatsuniens, la guerre propre. On n’a jamais compté les morts Irakiens
Homme : Avec Majuscule, englobe les femmes, les enfants, n’est donc pas tout à fait vrai. Sans majuscule, c’est un vrai homme, il peut donc chasser, faire la guerre, etc…
Humanitaire : Un peu moins, ou un peu plus que humain ? 2000 personnes mortes de faim, de soif, de froid, sous les bombes, c’est clair. Catastrophe humanitaire, c’est plus théorique, plus loin de nous, les humains.
Incroyant : Comme si ne pas croire en un dieu signifiait qu’on ne croit en rien !
Irréaliste : Tout ce que les hommes au pouvoir refusent à ceux qui n’y sont pas.
Jésus : Délicieuse charcuterie Lyonnaise.
Kaki : Couleur qu’on pourrait trouver jolie si ce n’était pas celle des militaires, proche de caca d’oie.
Liberté : Vieille histoire du renard libre dans un poulailler. Mot usé jusqu’à la corde, qui ne signifie strictement rien, ou tout et son contraire, et alors ça revient au même.
Lurette : Il n’y a pas de lurette, en Français (petite heure, autrefois), mais il y a belle lurette que pour moi chante l’alouette.
Maladroit : La gauche est mal à droite.
Modeste : Contraire : fier. On ne dit plus “les pauvres“ mais “de milieu modeste“. On ne doit donc pas être fier quand on est pauvre.
Mort : on peut mourir de mort naturelle ou pour cause de meurtre, crime, homicide, régicide, infanticide, parricide, fratricide, pendaison, électrocution, euthanasie par absorption ou injection d’une dose létale de poison…On peut être assassiné, supprimé, neutralisé, exécuté, fusillé, empalé, guillotiné, liquidé, éliminé, le vocabulaire est riche, le choix est vaste, mais en général on ne choisit pas.
Naturel : Ne se discute pas, légitime, appelé à perdurer, parce que dicté par les lois de la nature. Les noirs étaient naturellement esclaves, ils ont le rythme dans le sang et peu de besoins, les ouvriers sont analphabètes, les femmes douces et soumises, les riches grands et beaux, les pauvres sales et laids. Tout ça est naturel, comme les soins de beauté naturels à base de plantes, le yaourt qui fait vivre 120 ans parce que c’est un produit naturel, et tant d’autres stupidités.
Occidentaux : (pays) Comble de l’absurdité et de l’imprécision. Ce concept a été inventé au temps de la guerre froide, pour opposer l’Est = Le bloc Soviétique, à l’Ouest = les Etats-unis & Co. Déjà, quelle rigolade de penser que Cuba était un pays de l’Est et le Japon, un pays de l’Ouest. Mais malgré la chute du mur de Berlin, le mot a survécu. Il oppose clairement les pays respectables, i.e. comme nous, blancs, chrétiens, riches, aux autres. 35 ans plus tard, il oppose les alliés des États unis à ceux qui leur tiennent tête : surtout la Russie la Chine.
Oxymoron : Très joli mot, comme esperluette, mais aussi procédé d’écriture consistant à utiliser dans la même expression deux termes logiquement opposés. ex : économie sociale de marché ou industries culturelles. On peut dire aussi oxymore, ça ne gênera pas grand monde.
Paix : Laps de temps s’écoulant rapidement entre deux guerres : bruit de l’eau claire d’un ruisseau ou d’un petit canal d’irrigation au mois de juin, brise tiède, soleil, peau nue, rire.
People : En 68, en gueulait “ power to the people ! “ Le peuple faisait ou croyait faire l’histoire, le peuple était dans la rue. Dire qu’un spectacle, un livre, une émission de télé ou une revue sont populaires laisse encore un peu de place à la sympathie, à l’estime, au respect. Une émission people est, sans appel, de la merde. Et du même coup ceux qui la regardent. Crime contre l’humanité : on assassine le peuple.
Petaflop : L’armée Etats-unienne dispose désormais du plus gros ordinateur : il a dépassé le cap mythique du PETAFLOP ! Ce mot ridicule désigne un million de milliards d’opérations en une seconde. Un informaticien charitable, conscient que ça ne nous parlait pas vraiment, a calculé que si les 6 milliards de terriens calculaient 24 h sur 24 tous les jours pendant 46 ans, ils arriveraient au résultat que cet ordinateur atteint en 1 jour. Seul vrai problème : que calculer et pourquoi ?
Pire : Souvent, on s’attend au pire, et c’est pire.
Potion létale : (novlangue) Le sommet de l’hypocrisie, à propos de l’euthanasie, pour dire poison mortel !
Procrastination : “J’ai une nette tendance à la procrastination“ est plus chic que “j’ai la flemme ou la trouille“. Cette maladie est très répandue et sans gravité. Proust qui se plaignait d’en souffrir a quand même écrit quelques milliers de pages !
Province : Les provinces avaient un nom : Maine, Anjou, Touraine … Territoires conquis et rattachés à l’état central, comme la Gaule le fut à Rome. La province est anonyme, elle n’est que “ailleurs qu’à Paris“. Quelque part en Province = loin (de Paris). Un Provincial monte à Paris, même s’il vient des hautes Alpes. Terme péjoratif. Il est politiquement correct de remplacer “en province“ par “en région“ Problème : L’Île de France est une région administrative. On peut donc vivre en région (= en province) et habiter Paris, c’est à dire être Parisien et provincial.
Pudeur : Ancien Français. Autrefois aurait empêché une mère de famille d’exhiber à la télévision ses seins refaits à neuf en indiquant le prix de l’opération.
Quelqu’un : Sagesse de l’occitan qui dit, face à une forte personnalité : ia quicon, c a d : c’est quelqu’un. Autrement dit, on peut n’être personne, rien, un numéro, transparent, inutile, ne jamais oublier ça.
Race : Il y a des races d’animaux, on peut les découvrir sur les planches en couleur des dictionnaires. Depuis que les hommes se déplacent hors de leur village natal, donc depuis belle lurette, et que ces voyages développent leur curiosité sexuelle, il n’y a plus de races humaines. Sinon il faudrait, comme pour les chiens ou les taureaux de concours, un certificat de pédigrée en bonne et due forme.
Sécuriser : La France disait “pacifier“ pendant la guerre d’Algérie = Faire en sorte qu’il n’y ait plus d’ennemis vivants sur le théâtre des opérations.
Signer : Désuet. On dit plutôt être signé, comme être aimé par un prince charmant. Ex: Charlélie Couture a été signé par Virgin.
Soupe : il faut faire de la soupe pour manger. C’est ce que disent les musiciens réalistes. Cette phrase n’avait pas le même sens quand ma mère la prononçait.
Talent : Il n’y a pas de talents méconnus (Yves Montand).
Temps : A encore cours, mais subit une forte dévaluation, un rétrécissement : On n’a plus le temps.
Tuer : “ Tu ne tueras point“, énonce la bible. Donc, avec plus ou moins bonne conscience : on exécute un condamné, on abat un suspect en fuite, on euthanasie un chien, on neutralise un agent secret, on supprime un témoin gênant, on nettoie un repaire de terroristes, on assassine un innocent, on massacre des innocents, on extermine une population, il faut être précis !
Unique : On est tous uniques, c’est bien là le problème !
Vessies : Certains voudraient nous les faire prendre pour des lanternes. Ex : retarder l’âge de la retraite est un progrès. (Comme augmenter le nombre d’heures de travail hebdomadaires)
Vie : Dans les jeux vidéo, on en a plusieurs, on peut en perdre et en gagner, c’est cool.
Villes de province : Il y a donc des villes qui ne sont pas en province ? Entendu à la radio ce matin : Manifestations unitaires dans plusieurs grandes villes de France, sauf à Paris, ce 1er mai. C’est tellement plus simple!
W : Mystère du w. Pourquoi a-t-on importé cette lettre anglo-saxone dans l’alphabet français ? Cette greffe est un échec puisqu’il n’y a quasiment pas en français de noms communs commençant par W, à part Wagon, W.C., Wapiti, Winchester … (pas très stimulants intellectuellement.)
Water closed : Eau fermée, d’après mes faibles notions d’anglais ? Pas plus explicite que cabinets d’aisance, ou toilettes. En bon français : chiottes.
Xénophile : Oui, ce mot existe en français ! Mais on connait beaucoup mieux Xénophobe, “… qui craint ou haït l’étranger“.
Ying et Yang : Les adeptes des médecines douces, et des psychothérapies alternatives, orientalistes fervents, en quête de libération de la rationalité occidentale aliénante, savent-ils ce que désignent ces deux termes très en vogue? Yang : mâle, actif, lumineux, chaud, sec. Ying : femelle, passif, obscur, froid, humide. (dictionnaire Quillet)
Zeb : on peut aussi dire zebi, zob, zobi, zizi, viet (occitan) vit, pénis (français) pine, bite, queue, bistrouquette, chivre (argot)…. Quelle richesse conceptuelle !!